Un témoignage qui relativise les faits

Le Docteur Julie Powell, pédiatre, dermatologue et professeure au Centre Hospitalier Universitaire de Sainte-Justine à Montréal a indiqué qu’aucun des composants de l’écran solaire Banana Boat ne pouvait à l’origine causer une brûlure après application sur la peau mais que les réactions allergiques qui seraient causées par l’écran solaire à vaporisateur seraient davantage des réactions allergiques à un composant actif du produit tel un additif ou un agent de conservation.

Depuis l’ouverture de l’enquête par Santé Canada, le groupe Edgewell Personal Care Canada fabriquant les produits Banana Boat, a remis à l’institution fédérale, les certificats d’analyse et les résultats de tests menés sur ses écrans solaires qui confirmeraient que ceux-ci sont conformes aux spécifications autorisées et réglementations en vigueur instaurées pour ces produits.

Santé Canada à elle-même effectué l’analyse des composants présents dans chacun des écrans solaires, objets de différentes plaintes. Des tests en laboratoire ont été réalisés pour identifier tous les ingrédients actifs et pour s’assurer que les produits testés sont bien conformes à la règlementation en vigueur. Des tests complémentaires en laboratoire, tels que la détermination du niveau de pH et un examen général des échantillons ont été eux aussi effectués. La complexité et la durée de ces tests étant variables, une date de résultats et d’interprétation est encore à l’heure actuelle, inconnue.