Loading...

10 mois d’astreinte à résidence
Suite au jugement de l’affaire, le juge a soumis la mère à 10 mois d’astreinte à résidence, suivis de six mois de probations avec l’obligation de porter un bracelet électronique. Bonita doit également consulter régulièrement un thérapeute pour apprendre à mieux gérer sa colère. La mère a été arrêtée pour avoir pris en otage l’adolescent accusé d’attouchements, avec la complicité de deux individus. Le jeune homme de 18 ans a déclaré que la femme était « hors de contrôle » et « extrêmement furieuse ».

Sous l’emprise de stupéfiants
Selon un rapport, Bonita Vela a admis qu’elle était sous l’emprise de marijuana. Elle aurait été chez ses amis quand elle a consommé de l’herbe et demandé à l’un d’entre eux de prendre en otage l’adolescent. Deux hommes tenaient ce dernier pendant que la mère le menaçait de l’attacher à un arbre, de lui tirer dessus et de laisser son corps aux animaux. Bonita lui a alors lancé un ultimatum : accepter de se faire couper le pénis ou de le tuer.


Confrontation
Selon la police, l’accusée a déclarée qu’elle « voulait que cette cicatrice lui rappelle son abus ». Le jour de la confrontation, Bonita était furieuse et sommait l’adolescent d’admettre qu’il avait abusé sexuellement de son fils. L’adolescent a déclaré que le trio complice était prêt à le tuer. Le jeune homme a été conduit au Johnson Memorial Hospital pour soigner ses blessures.

Pour Lire la suite ? Cliquez ci-dessous?
Loading...